Blog

Message Mère-Terre du 24 octobre 2017

24 octobre 2017 Message de la Mère-Terre

Mes enfants bien-aimés,

Je vous le dis de nouveau, cessez vos chamailleries, cessez vos enfantillages, cessez ces querelles qui vous enlaidissent et vous avilissent.

Je n’ai plus le choix aujourd’hui, je n’ai plus le temps de vous protéger de vos bêtises, il n’est plus l’heure de paresser en espérant que demain sera meilleur, que l’autre va changer, que de toute façon la bonté du Grand Esprit, du Grand Tout, de la Source, de Dieu, ou quel que soit le nom que vous donnez, arrangera tout sans que vous ayez à faire plus d’efforts, sans que vous ayez à grandir, sans que vous ayez accepté de vous regarder vous-mêmes, seul à seul, et d’accueillir tout ce que vous voyez, sans vous mentir. Le Grand Esprit n’est pas là-haut sur un nuage à vous regarder, à vous juger et à sévir. Il est en vous et c’est vous-mêmes qui vous jugez et qui vous punissez. N’attendez pas que, comme des parents aimants, nous finissions malgré tout par intervenir.

Je n’ai plus le choix aujourd’hui de tergiverser et dois préparer la nouvelle ère sans plus attendre. Pour cela je me dois d’être « belle » afin de célébrer ces nouvelles « noces célestes » avec votre Père-Ciel pour franchir ensemble les marches du nouveau monde et en ouvrir le grand Portail.

Et nous souhaitons que vous soyez nombreux, vous, Nos enfants, à franchir avec Nous ces splendides marches afin de célébrer votre union avec Nous et vos propres épousailles avec vous-mêmes.

Cependant, pour nous accompagner et franchir ce portail, il vous faut, vous aussi, vous faire « beaux » en vous lavant de tout.

Imaginez que ce nouveau monde soit une île resplendissante au milieu de flots calmes et étincelants. Il faut traverser ces eaux pour atteindre l’île et nul bateau n’est présent pour vous embarquer avec tous vos bagages.

Vous devez traverser nus, dépouillés de tous vos vieux habits, de tous vos vieux bagages, Vous devez tout abandonner de l’ancien pour pouvoir franchir ces eaux si limpides qui alors vous transporteront avec légèreté sur l’île.

À ces mots, il est possible que vous ayez peur, peut d’avoir froid, peur d’être nu, peur de ne pouvoir vous raccrocher à du connu, peur de sombrer, peur de mourir. Et il est vrai qu’il s’agit pour chacun de vous de « mourir à lui-même », de « mourir » à ce qu’il est actuellement, mais pour devenir plus vivant, plus aimant, plus lumineux, plus vrai.

Cette peur est légitime, c’est votre lot d’humains incarnés en ce monde-ci. Si vous ne l’aviez pas, vous seriez inconscients.

Mais cette peut ne doit pas être votre maître, ne vous laissez pas dominer, manipuler par elle au point de ne pas oser vous dépouiller. Acceptez-la, transcendez-la, abandonnez tout, abandonnez-vous à Moi et à votre Père-Ciel et avancez. Venez.

Je vous accompagne et votre Père-Ciel est également près de vous pour cette traversée.

Mais c’est maintenant.

Je n’ai plus le choix d’attendre, de retourner en arrière pour tenter de ramener ceux de mes fils ou de mes filles qui refusent de Nous accompagner. Je ne les abandonne pas, Je me dois, ainsi que votre Père-Ciel, d’accompagner, d’ouvrir le chemin à ceux de Nos fils et de Nos filles qui ont fait le choix réel de la nouvelle ère et de modifier en eux ce qui est nécessaire pour cela. Tout abandonner du passé et du présent, et entrer en toute confiance dans ces eaux de purification qui les porteront sur la rive d’or de l’île du 5ème monde.

Pour tous ceux qui refusent, les temps viendront, un jour, dans un plus tard de temps cosmique.

Alors, comme Je le fais actuellement avec ceux et celles qui sont prêts et acceptent, Je ferai de même avec eux.

Dans le temps cosmique, nul n’est laissé, nul n’est abandonné, chacun est respecté et il est fait selon ses choix et en son temps.

Parmi Tous Mes enfants, ceux du monde minéral, du monde végétal et du monde animal sont prêts. De tout temps ils savent s’abandonner. Ne voyez-vous pas comme ils pratiquent l’abandon au quotidien et pour vous servir? Ils sont ici pour être vos compagnons de vie, cela a toujours été leur rôle et ils ont respecté leur mission en tout temps.

Alors regardez-les, ressentez-les, parlez avec eux. Voyez comme ils respectent leur Mère la Terre et leur Père le Ciel. Prenez-en la leçon.

Vous les avez si souvent jugés inférieurs à vous, rectifiez vos pensées envers eux car ils sont déjà en marche avec Nous.

Ils ont toujours été à vos côtés et vous les avez si souvent rabaissés, avilis, torturés.

Certains disparaissent actuellement de votre terre, ceci est dû en partie à votre négligence et à votre inconscience de voir en eux des êtres vivants, mais également à leur choix de partir d’ores et déjà dans le nouveau monde, d’abandonner celui-ci qui les a tant fait souffrir.

Vous les retrouverez quand vous aurez, vous aussi, tout laissé, tout abandonné de vos anciennes croyances, de vos anciens schémas de pensée.

Le nouveau monde s’aborde nu comme l’enfant qui vient au monde.

Je vous aime et vous accueille à mes côtés comme il en a toujours été, comme il en est aujourd’hui et comme il en sera à jamais.

Votre Mère la Terre en union avec votre Père le Ciel

 

Message Mère-Terre Pleine Lune du 5 octobre 2017

Pleine lune du 5 octobre 2017 Message de la Mère-Terre

Mes enfants bien-aimés,

Mais quand allez-vous cesser de vous faire souffrir?

Pourquoi vous causer tant de douleurs à vous-mêmes et à tous vos frères et sœurs, mes fils et mes filles?

Savez-vous que chaque acte, chaque parole ainsi que chaque pensée de violence, la plus banale vous semble-t-elle, telle une simple médisance, ou critique, est une douleur pour Moi.

Je suis votre Mère et comme toute mère, je souffre de vos souffrances, chacune de vos violences est un coup de poignard pour Moi et je saigne, bien plus et plus souvent que vous ne pouvez l’imaginer.

De tous mes enfants, vous êtes les plus indisciplinés, les plus inconscients. Pourtant cette indiscipline devait être votre force, votre capacité à grandir, à vous rapprocher de Moi, en conscience, ainsi que de votre Père-Ciel.

Mais au lieu de cela, vous vous laissez envahir et manipuler par vos peurs, peur du manque, peur de la perte, peur de ne plus être aimé, et par vos envies d’avoir toujours plus pour vous sentir plus forts, de maîtriser votre vie terrestre et celles des autres pour vous sentir en sécurité. Vos peurs et vos insatisfactions engendrent des paroles ou des actes agressifs vous apportant une illusion de mieux-être qui ne s’avère que passager, alors vous continuez encore et encore. Quelle ignorance, quel enfantillage, quelle puérilité, mais quelle souffrance en vous, souffrance sans cesse alimentée de jour en jour!

Je suis votre Mère et comme toute mère je ne peux empêcher un de mes enfants de se jeter dans le vide s’il le décide, de se faire du mal à lui-même ou à son frère ou sa sœur humain, animal, végétal ou minéral.

Mais à chaque fois, c’est une nouvelle blessure que je ressens.

Or nous voici à l’aube d’une nouvelle ère, ère de Paix et d’Amour, ère de solidarité et de fraternité, et quoi que vous fassiez, cette ère s’installe et votre Père-Ciel et Moi-même l’accompagnons, c’est inéluctable. Il en est ainsi. C’est et ce sera. Et toute chose sera faite pour le permettre.

Je vous ai offert une Terre magnifique, avec tout ce qu’il vous faut pour y vivre heureux. Vous ne cessez de l’abîmer pour vous sentir les plus forts, pour être les plus rentables, pour avoir toujours plus et tout de suite, sans vous soucier de la faire mourir lentement avec toutes les abominations et horreurs que vous déversez et répandez sur elle.

Cette terre qui vous porte et vous nourrit, en la faisant souffrir et mourir à petit feu, vous vous faites mourir vous-mêmes à petit feu.

Alors, Je vous le demande avec insistance car il est encore temps, arrêtez de courir et de faire n’importe quoi et prenez le temps de regarder et d’ observer les choses merveilleuses qui vous entourent.

Contemplez une fleur.

Regardez le fonctionnement d’une rose.

Elle exhale son parfum que vous le respiriez ou non, elle l’offre à toute la création comme à vous-même, sans rien attendre, pas même que vous la regardiez et encore moins que vous la remerciez.

L’oiseau dont le chant ravit votre matinée vous demande-t-il quelque chose?

Et le cristal qui brille et étincelle lors même que vous ne le regardez même pas.

Ils expriment leur joie d’Être, simplement.

Quelle leçon!

Alors, si chacun de vous œuvrait ainsi, faisant et offrant le meilleur de lui-même sans rien exiger en retour, simplement Être, comme la rose, l’oiseau ou le cristal,

ne serait-ce pas magnifique?

Et si Je réagis fortement parfois, ce n’est pas que je suis en colère, au contraire de ce que vous dites parfois. Je ne vous punis jamais, simplement, parce que Je suis salie, blessée, je dois me nettoyer, me soigner, en rejetant de Moi les insanités incrustées dans mes blessures afin de me guérir et cicatriser.

Je me dois d’être propre par respect pour tous mes enfants qui me chérissent, m’accompagnent et me respectent. Il en est de Mon Respect envers eux.

Et sachez que plus nombreux vous serez à me respecter, à m’aimer sans condition ainsi que Je vous aime, moins J’aurai à me nettoyer de toutes les énergies sales et laides que trop nombreux encore parmi vous déversent sans conscience, moins J’aurai à soigner et cicatriser les blessures infligées, moins J’aurai à régénérer mon corps meurtri..

Et vous mes enfants qui êtes conscients de tout cela, exprimez votre joie et votre amour, manifestez-les dans vos actes quotidiens. Je vous ai donné la Vie, aimez-la et respectez-la. Accompagnez-Moi ainsi que votre Père-Ciel dans la venue de cette si magnifique nouvelle ère. Il suffit parfois de si peu. Une chose des plus simples est de remercier.

Dites Merci au soleil lorsque le jour se lève.

Dites Merci aux arbres qui vous entourent pour leur beauté.

Dites Merci aux plantes qui agrémentent votre maison.

Dites Merci à l’animal qui s’est offert pour que vous vous nourrissiez.

Dites Merci aux légumes qui eux aussi se sont offerts pour remplir votre assiette.

Dites Merci pour la personne que vous croisez et qui vous sourit.

Dites Merci pour la personne que vous croisez et qui ne vous sourit pas mais à laquelle vous allez sourire même si elle ne vous regarde pas.

Dites Merci au vent qui fait danser les feuilles.

Dites Merci le plus souvent possible, en toute occasion,

pour votre voiture qui vous mène à destination

pour un enfant qui joue

pour un autre qui chante

pour un autre qui vous interroge

pour un autre encore qui vous tend les bras

ou celui-ci qui met sa menotte dans votre main.

Voyez comme il y a tant d’occasions.

Merci pour la santé, actuelle ou à venir.

Merci de pouvoir regarder, admirer ou ressentir les choses.

Je vous aime et, ainsi que la rose, J’émane Douceur, Beauté, Paix, Harmonie et Joie.

Respirez ces énergies à tout instant et que chacun de vos gestes soit empli de cette douceur, cette beauté, cette paix, cette harmonie et cette joie que Je vous offre à chaque instant. Il vous suffit pour cela d’être vigilant à vos actes, vos paroles et vos pensées et de ressentir Mon amour pour vous, et, si vous ne réussissez pas à le ressentir, soyez simplement dans la certitude que cet amour vous entoure, vous pénètre et vous inonde. Alors vos souffrances s’évanouiront peu à peu, ainsi que vos peurs et vos insatisfactions et vous rayonnerez l’espoir pour tous vos frères et sœurs qui restent encore en souffrance.

Mes enfants, Je suis votre Mère la Terre,

aimez-moi comme Je vous aime,

respectez-moi comme Je vous respecte,

aimez vos frères et sœurs comme Je vous aime

respectez vos frères et sœurs comme Je vous respecte,

aimez-vous comme Je vous aime,

respectez-vous comme Je vous respecte.

Il nous reste encore un peu de temps.

 

Votre Mère la Terre

 

Méditation Le Puits

               LE PUITS

Vous pouvez lire cet exercice et le faire tout en le lisant.

Mais je vous propose de vous enregistrer en prenant des poses là où vous trouvez des petits points  ..... ….., puis de vous mettre en méditation et de vous écouter, vous serez ainsi votre propre guide dans une méditation au cours de laquelle c'est votre propre voix qui vous conduira.

Et vous lirez que tout est écrit au JE, ceci est délibéré afin que votre mental soit le moins possible sollicité entre autre pour traduire le Nous en Je.

« Je ferme les yeux et j'imagine que je m'habille en spéléologue, etc. »

Si je n'associe pas de CD avec ma propre voix, c'est dans un but bien précis. Toujours par souci d'autonomie. Soyez votre propre guide, dans vos ressentis, dans vos choix, dans cette écoute, dans cette guidance.

Lorsque nous découvrons ou sommes mis face à un de nos comportements nous faisant réagir quelle qu’en soit la façon, colère, agacement, tristesse, irritation, nous nous trouvons alors reliés à un comportement correspond à une peur bien cachée au fond de nous, peur dont nous n'avons pas forcément à identifier l'origine, le plus important étant de savoir qu'elle se cache dans nos profondeurs.

Alors, nous allons jouer aux spéléologues et descendre dans notre puits intérieur pour aller chercher cette peur ou ce qui représente cette peur, cette part d’Ombre ou de Lumière non révélée (voir le billet précédent) en nous afin de la transformer en Lumière.

Ce qui nous permetici encore de passer du Subir-Souffrir au Sourire et Rire.

Déroulement de l'exercice ou méditation du puits

Je m'assoie confortablement dans un endroit calme, à l'intérieur ou dehors, l'important étant de ne pas être dérangé.

J'allume une bougie, mets de l'encens, fais jouer une musique douce, comme cela me convient. Rien n'est obligatoire, je fais comme je le sens le mieux. ..... …..

Je ferme les yeux et imagine que je m'habille en spéléologue, sans oublier ma lampe frontale ..... …..

Je prends trois ou quatre grandes respirations ..... …..

Puis j'entre en moi-même, au niveau de mon plexus solaire et là j'imagine, je visualise ou ressens un puits dont je ne vois pour l'instant que la margelle ..... …..

J'avance vers ce puits et je regarde à l'intérieur en me penchant légèrement au-dessus de son rebord ..... …..

Je constate combien il est profond et noir mais assez large pour que je puisse y descendre.

Je vois d'ailleurs des barreaux de métal accrochés à ses parois et qui descendent bien au-delà de ma vue ..... …..

Alors j'enjambe la margelle du puits et m'accroche aux premiers barreaux.

J'allume ma lampe frontale qui éclaire juste les bords intérieurs du puits au niveau où je suis  ..... …..

Et je commence à descendre, dans la Conscience que je descends dans mes profondeurs à la rencontre d’un comportement souffrant.

Je descends doucement, tout en parcourant de ma lampe frontale le tour intérieur du puits au niveau du barreau où je suis ..... …..

Et je continue à descendre, je sais que je suis déjà assez loin de la surface, car, en levant les yeux, je vois, tout en haut, le cercle lumineux de l'ouverture du puits ..... …..

J'observe toujours le tour du puits au niveau où je me trouve en pensant à mon comportement souffrant ..... …..

À un moment, tout en pensant au comportement Ombre (ou Lumière non révélée), j'imagine, visualise ou ressens qu'il y a une anfractuosité en face de moi dans le puits, comme une petite grotte ..... …..

J'y entre doucement, ma lampe frontale éclaire légèrement cette cavité. Je peux y avancer, et le fais tout doucement ..... …..

Et je vois un humain, ce peut-être un bébé, un enfant, un adolescent ou un adulte, qui se cache tout au fond de la cavité, qui a peur et dont le visage est souffrant ..... …..

Je sais qu'il s'agit de cette partie de moi qui a intégré la peur ou la souffrance lié au comportement que j’ai découvert et qui a peur tout d'abord d'être jugé, puis craint, s'il est lavé de toute sa noirceur et transformé, de ne plus se reconnaître et peut-être ne plus exister ..... …..

Comprenant cela, je l'aborde tout doucement, en lui disant que je l'aime, qu'il est une partie de moi et qu'il a maintenant suffisamment souffert, qu'il mérite de venir au grand jour, avec moi, et d'être UN avec moi. Il ne va pas disparaître, mais au contraire, il va pouvoir s'épanouir au grand soleil dès qu'il sera sorti avec moi de sa grotte ..... …..

Je le prends dans mes bras ou lui prends la main et tout doucement, nous sortons ensemble de la petite grotte dans laquelle il était ..... …..

Je remonte le long des barreaux en le serrant toujours dans mes bras ou en lui tenant la main et en l'enveloppant de paroles rassurantes et bienveillantes.

Je lui rappelle que je l'aime et que je l'emmène pour qu'il devienne Joie avec moi, dehors, en pleine Lumière ..... …..

Nous sortons ensemble du puits, toujours tout doucement, lui laissant le temps de se faire à la grande clarté ..... …..

Et là, j'imagine, je visualise ou je ressens que les rayons du soleil lui font comme une douche et qu'il devient de plus en plus lumineux, propre, rayonnant ..... …..

Il se met à rire et à danser autour de moi. Il est Lumière maintenant. Sa souffrance a été lavée ..... …..

Et nous allons ensemble dans ma sphère de Lumière intérieure, au niveau de mon chakra du thymus, et il se fond en cette sphère, Lumière en Lumière, et je n'entends bientôt plus qu'un rire cristallin ..... …..

Puis je reviens doucement ici et maintenant, en bougeant doucement mes mains, puis mes pieds, puis tout mon corps et en ouvrant les yeux.

MERCI, MERCI, MERCI.

Nous pouvons, au lieu d'un être humain, découvrir un objet sale, noir, représentant notre peur ou notre souffrance.

Nous allons procéder de même, en le prenant doucement et en le remontant en haut du puits.

Il est lavé par les rayons du soleil et nous l'emmenons dans notre sphère de Lumière du chakra du thymus et l'y déposant.

Il se fond dans la sphère, Lumière en Lumière, et ici aussi, nous pouvons entendre un rire cristallin.

Nous recommençons cette descente chaque fois que nous le souhaitons, avec la même souffrance ou une autre souffrance, comme nous le voulons.

Cependant, soyons vigilants à ne pas attendre le même personnage ou le même objet, nous avons tant de facettes en nous.

Et surtout, à la fin de cette expérience, lorsque nous revenons dans l'ici et maintenant, pensons à dire

MERCI, MERCI, MERCI.

 

 

 

 

 

 

 

 

LUMIÈRE et Lumière non révélée

LUMIÈRE et Lumière non révélée   10-04-2017

Bonjour à chacun et à chacune,

Lumière non révélée, je préfère dire ceci plutôt que Ombre.
L'Ombre n'est pour moi, en effet, que de la Lumière non encore révélée.
Ce qui signifie alors que tout est LUMIÈRE, eh oui, révélée ou non révélée.
N'est-ce pas une belle façon, en prononçant toujours ce mot, LUMIÈRE, quel que soit l'adjectif que nous lui joignons, de nous connecter à la LUMIÈRE, tout simplement et, ainsi, de nous unir de plus en plus consciemment à l'Être de LUMIÈRE Que Nous Sommes.

C'est ainsi que je le ressens.

Nous nous sommes incarnés pour faire l'expérience de cette Lumière non révélée, cachée, afin de la révéler en nous au fil de notre existence terrestre et d'illuminer cette Lumière non révélée qui, alors, se révèle. Comme si nous tournions alors simplement un interrupteur.
Mais, qu'est-ce qui va permettre ce mouvement d'interrupteur et pourquoi alors la LUMIÈRE va-t-elle forcément se révéler en nous,
Dit autrement : qu'est-ce qui fait que nous tournons l'interrupteur et que la LUMIÈRE prend le pas sur la umière non révélée (Ombre).

Pour expliquer ceci, je vais prendre un exemple simple.
Supposons deux pièces accolées entre lesquelles le mur est sans ouverture aucune.
La première pièce n'a aucune ouverture, il y fait noir, sombre, nous ne voyons rien.
La deuxième n'a que des ouvertures sur les trois côtés non mitoyens avec la première. Elle est remplie de LUMIÈRE.

Lorsque nous nous incarnons, nous nous trouvons dans la première pièce, noire, sombre.
Elle est remplie de notre inné (ce que nous avons à notre naissance) et se remplit peu à peu de nos comportements acquis dans le ventre de notre mère et durant notre enfance. Comparons ces comportements innés et acquis à des meubles qui remplissent la pièce noire, sombre.
Lorsque nous nous déplaçons dans cette pièce, nous nous heurtons aux meubles, nous trébuchons, tombons, nous relevons, et ainsi de suite tant que nous ne faisons pas d'efforts pour nous souvenir des endroits où se trouvent les meubles afin de les éviter et de nous déplacer sans trop de heurts.
Lorsque nous nous souvenons des endroits occupés par les meubles et que nous nous déplaçons avec vigilance pour les éviter, cela correspond à prendre Conscience d'un de nos comportements (un meuble) et à éviter de le reproduire (l'éviter) pour ne plus en souffrir.
À chaque prise de Conscience que nous faisons, c'est comme si nous percions un petit trou dans le mur séparant les deux pièces.
Que se passe-t-il alors ?
Est-ce l'obscurité, l'Ombre, qui envahit la pièce lumineuse ou la LUMIÈRE qui entre dans la pièce sombre ?
Nous connaissons tous la réponse. C'est la LUMIÈRE qui entre dans la pièce sombre et y apporte un peu de clarté (c'est cela que j'appelais précédemment tourner l'interrupteur). Et nous commençons à mieux discerner les meubles et à moins souffrir de chutes si nous sommes vigilants.
Voilà ce qui nous permet de dire que la LUMIÈRE l'emporte toujours sur l'Ombre (la Lumière non révélée), mais je préfère dire, c'est moins guerrier, que, à chaque prise de Conscience de nos comportements, c'est un peu de Lumière non révélée qui se révèle et se transforme alors en LUMIÈRE.
Et plus nous faisons de prises de Conscience (plus nous faisons de trous dans le mur séparant les deux pièces), plus la Lumière non révélée (Ombre) se révèle et s'illumine pour devenir pure LUMIÈRE.

La pièce sombre, c'est nous, incarnés, et notre ego, et la pièce lumineuse est notre Source, la LUMIÈRE Que Nous Sommes, la parcelle du Grand Tout...
Alors nous comprenons l'intérêt d'être le plus souvent possible connectés à notre Source car elle nous aide à faire nos prises de Conscience et dons à nous transformer et devenir, chaque jour davantage, UN avec Elle.

Pour faire le lien avec le billet «Atomes et Lumière», chaque prise de Conscience atténue le «smog» qui ralentit la vitesse de nos électrons autour de leur noyau, et participe ainsi à leur rotation plus rapide qui nous permet de nous élever en vibration et devenir de plus en plus LUMIÈRE.

Ce qui est réconfortant ici, c'est que la LUMIÈRE EST et demeure. Il n'y a que la Lumière non révélée qui se transforme si nous faisons les efforts de vigilance, d'accueil et d'acceptation de nos comportements Ombre (Lumière non révélée).
Si nous retombons dans nos comportements Ombre, la LUMIÈRE alors, à un moment ou à un autre, nous «flashera» la prise de Conscience que nous avions eu et nous aurons alors à choisir entre maintenir l'interrupteur allumé ou le tourner momentanément. Mais, même si nous «bouchons» le trou fait dans le mur, que nous ne voulons plus voir un fonctionnement particulier, nous aurons eu la leçon, aurons fait une prise de Conscience, et à tout moment, il suffira de nous brancher à notre Source, en toute humilité, et de lui présenter, avec sincérité, ce comportement subsistant pour que la LUMIÈRE se révèle de nouveau.

Pour devenir LUMIÈRE, il suffit de vigilance, d'accueil, d'acceptation, d'humilité et d'honnêteté vis à vis de nous-même, et la connexion à notre Source est notre plus belle aide.
La LUMIÈRE est en nous, ne la cherchons pas à l'extérieur.
Avec l'extérieur, nous faisons les expériences qui nous permettent de prendre Conacience de notre Ombre (Lumière non révélée) et de la transmuter en LUMIÈRE PURE.

Belles découvertes à chacun et à chacune.

 

Belle journée ou soirée

Catherine


 

Alignement et engagement

Alignement et engagement      12-02-2017

Bonjour à chacun et à chacune,

Je vous propose aujourd'hui une méthode nous permettant de clarifier ce brouillard, ce «smog», dont je vous ai parlé dans le billet précédent, brouillard énergie qui nous alourdit en «ralentissant» la vitesse des électrons de nos atomes.
Je pratique et j'ai fait pratiquer cette méthode depuis maintenant une quinzaine d'années et je vous la présente car ses résultats ont été bénéfiques pour chacun l'utilisant. Elle nous permet de faire ce pour quoi nous nous sommes incarnés : évoluer, grandir en Conscience, faire que la matière dont nous sommes constitués, nos cellules, nos atomes, deviennent de plus en plus Lumière.
Pour nettoyer ce smog», nous avons besoin du Capitaine (revoir si nécessaire la métaphore du vaisseau, du Capitaine et du matelot dans le billet «Apprivoiser son ego»). C'est lui qui, en effet, sait ce que nous avons à faire pour ce nettoyage et comment le faire. Il connaît la destination et les manœuvres à faire exécuter au matelot (notre ego) pour y parvenir. Tout simplement, il connaît notre plan de vie et ses possibles voyages et escales.
Aussi je vous propose de dire à haute voix ce qui suit et qui est écrit entre guillemets. Je vais ici encore écrire au «je» et avec un «j» minuscule car c'est «je», ego, qui s'exprime et s'adresse à son Capitaine, son Moi Supérieur, sa Source, parcelle du Grand Tout, du Grand Esprit,...
Dans un premier temps, les mots sont suivis d'explications et parfois de gestes. Soyez tranquille, c'est très simple.

Méthode.

Je m'assois ou reste debout, l'important étant d'avoir le dos bien droit, la colonne vertébrale et la tête dans un axe vertical, le dessus de la tête pointant vers le ciel.

Commençons.
Je dis à haute voix ce qui est écrit entre guillemets.

«je m'aligne»
En disant cela, je peux venir mettre mes mains verticalement l'une au-dessus de l'autre au niveau de mon cœur et de mon thymus, le bout des doigts de la main du dessous venant toucher l'intérieur du poignet de la main du dessus. Ce faisant, mes mains montrent bien et accompagnent l'axe vertical de mes chakras (ou centres d'énergie) qui va du racine jusqu'à la couronne.
En même temps, je conscientise que je suis parfaitement aligné sur un axe qui joint le centre de la Mère-Terre et le Père-Ciel, et je peux imaginer, visualiser ou ressentir qu'un rayon partant du centre de la Mère-Terre, monte et traverse verticalement ma colonne vertébrale, passe par tous mes chakras, racine, hara (ou nombril), plexus solaire, cœur, thymus, gorge, front et couronne, et continue de monter, toujours verticalement, haut dans le ciel, jusqu'au Père-Ciel, Soleil, Grand Soleil Central, quel que soit le nom que je lui donne. Je m'imagine, me visualise ou me ressens parfaitement aligné et relié par ce rayon à la Mère-Terre et au Père-Ciel. Je suis enfant de la Mère-Terre et du Père-Ciel.
Je peux alors continuer.

«je m'ouvre»
Alors j'écarte mes mains de part et d'autre de mon buste pour bien matérialiser cette ouverture et j'imagine, je visualise ou je ressens qu'ainsi j'ouvre la «porte» de ma sphère de Lumière, lien avec Qui Je Suis Vraiment, avec ma Source, avec le Capitaine (relire si nécessaire le premier billet «Se connecter à sa Source».
Pourquoi est-il important de s'aligner avant de s'ouvrir ? Simplement parce que si je m'ouvre sans avoir pris la précaution de m'aligner, sur quoi vais-je m'ouvrir ? À quelles énergies ? En m'alignant, bien centré au niveau de mon chakra du thymus, de ma Réalité Intérieure, de ma Source, tout est correct.

«j'écoute»
Oui, je décide de me mettre à l'écoute de mon Moi Supérieur, du Capitaine. Qu'importe si dans l'instant je n'entends ni ne perçois rien. Ce que je fais avec cette affirmation est mon choix, ma décision, et je l'affirme, sans rien attendre.

«j'accepte»
Ce verbe est important. Voici maintenant que le matelot, moi ego, décide d'accepter ce que lui dit ou lui dira le Capitaine, ma voix intérieure. Pas de résistance, pas de «oui, mais...», une écoute et une acceptation tout simplement.

«et j'obéis»
Voici probablement le plus difficile à dire en Conscience. Oui, j'obéis, et cela devient tellement plus facile à dire, à affirmer, lorsque je comprends que ce n'est pas à quelqu'un d'étranger que j'obéis, à un maître ou à un supposé supérieur extérieur à moi, mais que je décide d'obéir à Moi-Même, au Capitaine, à mon Capitaine, mon Moi Supérieur, ma Source, Ce Que Je Suis Vraiment. Et cela pour mon plus grand bien, afin de ne plus errer d'écueil en écueil, de souffrance en souffrance.

«tel est mon engagement»
Voici la phrase de la fin.
Ces derniers mots, je les dis lorsque je suis en accord avec eux, c'est un engagement que je prends moi ego avec Moi Capitaine, Source, je dois en être conscient.
Je peux commencer par les verbes et lorsque je me sens prêt(e), alors j'ajoute l'engagement. Il est important de me sentir libre dans ma démarche.

Récapitulons

« je m'aligne,
  je m'ouvre,
  j'écoute,
  j'accepte
  et j'obéis,
  tel est mon engagement»

Je vous souhaite de belles expérimentations afin de vous unir à votre Réalité, à votre Source, plus intimement de jour en jour.
C'est ainsi que nous devenons UN.

À Bientôt, dans quelques semaines, car vous voici avec bien des expériences à faire si vous le souhaitez et bien des textes à lire ou à relire. Il est important de vous respecter et d'aller à votre rythme, aussi je vous laisse plusieurs semaines pour intégrer les sept billets que je vous ai proposés.
Cependant, vous pouvez, en tout temps, me joindre par courriel pour échanger, poser des questions ou faire part de vos expériences.
Je vous rappelle mon adresse courriel
catherine.guin@gmail.com

Belle journée ou soirée

Catherine


 

Atomes et Lumière

Atomes et Lumière     30-01-2017

Bonjour à chacun et à chacune,

Aujourd'hui je vous propose de vous parler science (mais très simplifiée) et Conscience, atomes et Lumière.

Notre corps comprend des milliards et milliards d'atomes, formant des molécules, ces molécules constituant elles-mêmes des cellules et ces cellules formant notre corps.
Chacun de nos atomes est constitué d'un noyau central et de 1 ou plusieurs électrons tournant autour de ce noyau.
Le nombre délectrons d'un atome lui donne sa spécificité.
Chacun de nos atomes ressemble un peu à un système solaire ayant 1 ou plusieurs planètes (les électrons).
L'atome n'est pas visible à l'æil nu tant il est petit. En effet, si nous devions imaginer le noyau d'un atome ayant la taille d'un petit pois vert, le 1er électron, le plus proche, se trouverait à une distance d'environ 2,5 kilomètres du noyau.
Nous sommes plein de vide ! Mais ce vide n'est pas vide.

Quand nous nous incarnons, il est rempli en quelque sorte de toute l'ombre que nous venons expérimenter, accueillir, accepter, afin de la transformer en Lumière. Ce qui est la raison-même de notre incarnation.
Cette ombre, plus ou moins dense selon chacun de nous, correspond à ce que nous avons accepté de vivre avant de nous incarner. Nous pouvons l'imaginer comme un brouillard, un «smog», qui ralentit la vitesse de rotation des électrons autour de leur noyau.
Selon nos expériences de vie, tout au long de notre existence, ce brouillard peut s'alléger et/ou s'intensifier.

Il va s'alléger lorsque nous accueillons et acceptons nos expériences de vie, lorsque nous nous relions à notre Source et décidons que le matelo (notre ego) va écouter et obéir au Capitaine (notre Moi Supérieur, notre Source, notre Âme... (se souvenir ou relire dans le billet précédent «Apprivoiser son ego» la métaphore du vaisseau, du matelot et du Capitaine)).
Mais il peut s'intensifier lorsque nous plongeons de plus en plus dans le déni de nos expériences, quand nous laissons nos peurs nous manipuler, nos émotions nous submerger et prendre le contrôle de nos réactions, que nous développons des colères, des rancæurs, des rancunes, de l'obstination, que nous en voulons aux autres de ne pas être comme ceci, de ne pas faire comme cela, de nous faire du mal, que tout ce qui nous arrive de douloureux est de la faute de l'autre ou des autres.
Alors oui, le brouillard va s'épaissir et la vitesse de rotation des électrons ralentir.

Or, la vitesse idéale des électrons est la vitesse de la Lumière.

Comprenons alors que si nous laissons le matelot, notre ego, diriger le vaisseau que nous sommes, vouloir tout contrôler lui-même, prendre seul toutes les décisions en fonction de ses émotions, le brouillard s'épaissit, nos électrons tournent de moins en moins vite, nos vibrations diminuent, tout devient lourd, difficile et souffrant. Il suffit d'imaginer des grains de sable dans un roulement à billes, cela grince, crisse et peut finir par se briser.

Peut-on en déduire que puisqu'il s'agit de notre corps, alors les conditions sont réunies pour que la maladie se développe ?

Mais si nous décidons de nettoyer cette vase, ce brouillard, cette ombre en étant à l'écoute de notre Voix Intérieure (pour cela voir le 1er billet «Se connecter à sa Source»), en développant la compassion, le non-jugement, en accueillant et acceptant ces zones d'ombre que nous nous voyons mettre en æuvre, en les remettant alors simplement à notre Source (notre Capitaine) en lui demandant de nous en libérer et de nous éclairer -MERCI, MERCI, MERCI- puis en étant vigilant à nos comportements impulsifs et en recommençant encore et encore ce processus de remise à notre Source en la remerciant (la gratitude est importante), nous remarquons que nous commençons à maîtriser ces comportements, c'est à dire que nous commençons à en prendre Conscience de plus en plus vite, jusqu'à ce qu'un jour, nous en ayons la Conscience avant même d'avoir le comportement, c'est alors que nous en avons la maîtrise, oui, nous pouvons choisir de faire ou de ne pas faire.
Nous nous laissons de moins en moins emporter dans nos réactions émotives, nous faisons de plus en plus preuve de compassion, de non-jugement et notre vie devient plus douce, plus facile, plus agréable. Le mal-être se transforme petit à petit en bien-être, en sourire, en joie. Continuons à remercier pour ce bien-être et cette joie.

Alors que s'est-il passé au niveau de nos atomes ?

Chaque prise de Conscience de nos comportements ombre, chaque remise de ces comportement, en simplicité et humilité, à notre Source, chaque gratitude sincère, vont venir alléger ce brouillard qui remplit l'espace entre le noyau et les électrons de nos atomes. Les électrons peuvent alors augmenter leur vitesse de rotation, ce faisant, notre taux vibratoire augmente et nous nous élevons en Conscience.

Alors, lorsque grâce à notre vigilance, à l'augmentation de notre unification avec notre Source (notre Capitaine) et notre totale allégeance à Elle, nos électrons atteindront leur vitesse idéale, soit la vitesse de la Lumière, nous serons LUMIÈRE, c'est cela le Corps de Lumière.

Courage et confiance, ceci se fait petit à petit, mais sachons que toutes les conditions sont réunies actuellement, en ce début de l'ère du Verseau, pour que cela soit facilité et accéléré pour tous. Ce processus de nettoyage intérieur et d'accession à la Lumière est en cours pour toute l'humanité qui y aspire.

         Imaginons, visualisons ou ressentons
             que nous sommes LUMIÈRE
               et
æuvrons en ce sens,
             avec confiance et simplicité,
   nous serons heureusement surpris des résultats.

 

À Bientôt,

Catherine

Apprivoiser son ego

Apprivoiser son ego     16-01-2017

Bonjour à chacun et à chacune,

Apprivoiser son ego et non le combattre, voici ce que je vous propose aujourd'hui.

Nombreux sont ceux qui, en effet, préconisent de le combattre, de l'annihiler, mais alors, si nous réussissons, étant donné que notre ego est notre force de vie en tant qu'humain incarné, nous deviendrions des «légumes».
Notre ego est ce qui nous permet de ressentir, de nous souvenir, d'agir et de réagir, pas toujours à bon escient, en effet, mais il est l'outil parfait pour vivre notre incarnation.
Il est important de noter que bien qu'étant l'outil parfait pour expérimenter lors de notre séjour sur cette planète, expérimentations nous permettant de grandir en Conscience, il n'est qu'un outil et non la main qui tient cet outil. La main devrait être notre Moi Supérieur, notre Source, l'Être de Lumière que nous sommes. Mais voilà, le plus souvent, ce n'est pas le cas.
Pour bien comprendre ce qu'il se passe alors, je vais utiliser une image. Je vais comparer chacun de nous à un bateau.

Un navire a 1 ou plusieurs destinations. Pour bien rejoindre cette ou ces destinations, il a besoin au minimum d'un capitaine et d'un matelot.
Le capitaine connaît la ou les destinations et sait comment y aller, il connaît les manœuvres à exécuter pour arriver à bon port, et le matelot sait exécuter les manœuvres parfaitement.
À eux deux, capitaine et matelot, le bateua navigue men sécurité et dans la bonne direction, évitant les écueils.
Le capitaine est notre Moi Supérieur, l'Être de Lumière que nous sommes, l'étincelle du Grand Esprit.
Le matelot est notre ego.

Seulement voilà, passées les 7 premières années de notre vie durant lesquelles nous sommes généralement bien reliés à notre Source, années pendant lesquelles le capitaine est notre guide et le matelot bien obéissant, arrive l'âge de «raison», eh oui nous l'appelons l'âge de «raison», alors l'ego, le matelot, décide de devenir le capitaine, il se prend pour le capitaine.
Il ne connaît ni la destination, ni les escales. Il va les choisir, les décider selon ce qu'il vit, ce qu'il veut, ce dont il a envie.
Et voici notre navire qui va vers un port, puis change de destination soudain, une autre lui plaisant mieux. Il va ainsi, de gauche et de droite. Et comme c'est le capitaine qui sait lire les cartes et non le matelot, le bateau changeant sans cesse de direction au gré des humeurs du matelot, le voici qui s'ensable, s'échoue, repart, s'éclate sur un étoc, repart tant bien que mal, et continue sa route cahin caha.
Tant que le matelot n'accepte pas son capitaine, ne l'écoute pas, ne lui obéit pas, le navire, nous, notre corps, notre émotionnel, va aller de blessure en blessure, d'errance en errance.
Mais pourquoi le capitaine ne s'impose-t-il pas ?
Parce que ce n'est pas son rôle. Nous devons nous tourner vers lui et nous mettre à son écoute, alors il prend sa place et nous guide vers notre ou nos destinations.

Apprivoiser notre ego, c'est tout simplement nous tourner vers notre Moi Supérieur, notre Source, et l'écouter.
Nous voyons ici toute l'importance du premier billet «Se connecter à sa Source», c'est la base même de notre évolution et de notre mieux-être.

Je vous fais part ci-après d'un acte supplémentaire que j'ai accompli à un moment où mon ego avait tellement peur qu'il m'empêchait de respirer normalement.
Je vous raconte.

C'était à l'époque où je vidais ma maison de France car je partais m'installer au Québec.
Je triais mes affaires, ce que j'emportais, ce que je vendais, ce que donnais.
J'ai soudain commencé à avoir de la difficulté à respirer. Ressentant tout à coup une grande peur tout au fond de moi, j'ai compris que mon ego paniquait à l'idée du départ, il était envahi d'une immense peur de perdre son connu, et c'est ainsi qu'il la manifestait.
Je décidais alors de lui parler et, mieux encore, de lui écrire.
Je lui ai fait une longue lettre dans laquelle je le remerciais de tout ce qu'il avait fait pour moi jusqu'à présent, de l'outil magnifique et merveilleux qu'il était, tout ceci avec beaucoup de sincérité. Puis je lui disais que maintenant il avait le droit de se reposer et, qu'étant un outil merveilleux, je l'invitais à demeurer cet outil magnifique mais qu'il était déchargé désormais de tout ce qui concernait les décisions à prendre. Il avait désormais un grand frère pour cela et il pouvait se reposer entièrement sur celui-ci pour tout ce qui était décisionnel.
Je le remerciais encore et encore.

Je lui ai lu ce courrier à plusieurs reprises à haute voix puis l'ai brûlé,
Vous avez compris que le grand frère était mon Moi Supérieur, ma Source, etc..
J'ai rapidement retrouvé mon souffle.

Je vous fais part de cette expérience car elle est simple et peut vous inviter à échanger avec votre ego, sans le brimer, sans violence, avec calme, amour et douceur mais fermeté, afin de le remettre à sa place, de lui redonner son juste rôle.
Sachez que notre ego est comme un punching ball, plus fort vous le rejettez et plus il nous revient en plein visage.

Aimons-le, amadouons-le, apprivoisons-le, donnons-lui sa juste importance et connectons-nous à notre Source pour nous guider dans cette démarche comme dans toutes les autres.

Qui s'obstine, qui a envie, qui a peur de perdre, qui veut tout et encore plus et tout de suite, et nous rend malheureux de ne pas avoir, de ne pas pouvoir, de ne pas..., de ne pas... notre ego.

Offrons à notre ego son juste rôle, soyons vigilants et patients, l'apprivoiser est la grande expérience de notre vie et notre Source (le capitaine) est notre guide aimant pour cela.

À Bientôt,

Catherine


 

Les énergies de l'année 2017

Les énergies de l'année 2017     09-01-2017

Bonne année à chacun et à chacune,

Nous commençons une nouvelle année, alors je vous propose que nous en parlions.

Nombreux sont ceux qui disent « Ah, c'est une année 1, ce sera donc une année formidable ».
Oui en effet, en numérologie, c'est une année 1, 2017 = 2+0+1+7 = 10 = 1+0 = 1, cependant en tarologie psychologique, comportementale et spirituelle telle que je la pratique, c'est un peu plus large que cela. C'est une année
                        2+017 = 19 soit l'arcane majeure XVIIII Le Soleil
                            1+9 = 10 soit l'arcane majeure X La Roue de Fortune
                            1+0 =  1 soit l'arcane majeure I le Bateleur.
Nous voici donc avec 3 lames majeures du Tarot de Marseille.
Nous allons en faire une analyse et une synthèse simplifiées.

Tout d'abord, sachons que chaque lame majeure du Tarot a un double aspect : un aspect Ombre (que certains appellent négatif) et un aspect Lumière (que certains appellent positif).
Nous sommes venus vivre sur cette terre l'aspect Ombre afin de prendre Conscience de nos comportements liés à cet aspect Ombre et, chaque fois que nous faisons une prise de Conscience de tels fonctionnements, c'est un peu plus de Lumière qui se fait en nous. Le but ultime étant que nous reprenions, retrouvions, notre aspect totale Lumière, ce que nous sommes en Vérité. C'est le but de notre incarnation terrestre.
Un grand phylosophe, Pierre Teilhard de Chardin, l'exprimait de la façon suivante :


« Nous ne sommes pas des êtres matériels faisant une expérience spirituelle,

nous sommes des Êtres Spirituels faisant une expérience matérielle ».

Nous reviendrons sur cet aspect, mais Qui sommes-nous vraiment, dans un prochain billet, pour l'instant, revenons à notre année 2017 et aux lames du Tarot lui correspondant.

Si nous sommes bien alignés, bien connectés à notre Source, nous vivrons cette année 2017 sous la protection du Père-Ciel, nous expérimenterons la Joie de découvrir, la Joie de vivre et de réussir ce que nous entreprendrons (lame XVIIII Le Soleil Lumière).
Ceci d'autant plus que nous resterons centrés en nous-même, reliés à notre sphère intérieure, notre Source, et à son écoute (lame X La Roue de Fortune Lumière).
Alors, ayant tous les outils en main pour Être et agir, nous saurons comment utiliser ces outils pour notre plus grand bien ainsi que pour le plus grand bien de notre entourage (lame I Le Bateleur Lumière).

En revanche, nous constaterons chez les personnes non alignées Terre-Mère/Père-Ciel, ou non reliés à leur Source, un surplus d'orgueil, de volonté de briller à tout prix, peu importe les conséquences pour les autres. Elles pourront également se trouver submergées par leurs brûlures affectives qu'elles voudront cacher par orgueil, qu'elles repousseront au plus profond d'elles, essayant de les ignorer, ce qui les brûlera intérieurement d'autant plus (lame XVIIII Le Soleil Ombre).
N'étant pas centrées en elles, elles seront embarquées, bousculées par tous les événements de la vie et de leur vie, subissant émotionnellement des hauts et des bas incessants (lame X La Roue de Fortune Ombre).
Alors, bien qu'ayant tous les outils à leur disposition pour mettre la Lumière sur leurs comportements, elles ne sauront comment les utiliser et demeurerons dans leurs patterns et leurs difficultés, voire même leurs souffrances (lame I Le Bateleur Ombre).

Dans ces moments-là, ce pourrait être à nous, si nous sommes bien connectés à notre Source, que nous avons bien rassemblé nos énergies et les avons intensifiées, de les inviter à faire de même, de les guider alors vers un mieux-être, en leur proposant des moyens. Faisons attention à ne pas vouloir leur imposer nos méthodes, attendons leur réponse à nos propositions et n'agissons que s'ils le souhaitent et le demandent alors, car nous devons les respecter en toute chose, même dans leur refus.

Mais n'oublions pas que nous pouvons, nous-même, de temps en temps, selon les circonstances de notre vie, nous désaligner et vivre alors des phases plus délicates et peut-être douloureuses, comme nous l'avons vu plus haut.
Alors, soyons vigilants et persévérons dans notre volonté de rester connectés à notre Source, de rassembler nos énergies afin de demeurer dans et avec notre Lumière, et de l'intensifier (Modes que nous trouvons dans les 3 premiers billets de ce blog).

Cette année peut être en effet une année merveilleuse bien qu'avec des étapes plus difficiles.
Gardons confiance et, quoi qu'il se passe autour de nous, demeurons bien reliés à notre Source, en grande vigilance quant à nos ressentis et nos comportements, c'est ainsi que nous serons non seulement le mieux guidés et protégés sur notre mchemin vers toujours plus de Lumière en nous, mais également que nous serons plus utiles à ceux qui nous entourent et seront dans le trouble.

Que cette année soit pour chacun et chacune de vous une magnifique occasion de grandir en Conscience, en Lumière, en Sérénité et en Paix.
Et n'oubliez pas l'Humour. Avec ses sœurs, Conscience, Lumière, Sérénité et Paix, ils nous mènent à l'Amour, l'Amour de Soi et l'Amour de Tous, humanité, faune, flore et minéral, nos frères et sœurs terrestres, tous enfants de la Mère-Terre.


Que cela soit votre plus beau cadeau pour cette nouvelle année.

À Bientôt,

Catherine


 

Intensifier ses énergies

Intensifier ses énergies 19-12-2016

Bonjour à chacun et à chacune,

Maintenant que nous savons nous connecter à notre Source et rassembler nos énergies afin d'être un beau cocon de Lumière (voir les 2 billets précédents : «Se connecter à sa Source» et «Rassembler ses énergies»), nous allons intensifier nos énergies dans notre cocon de Lumière.
Ici encore, nous allons procéder de façon simple.
Mais posons-nous tout d'abord la question suivante : «Pourquoi intensifier notre énergie Lumière?»
Tout simplement pour suivre, de la façon la plus souple et la plus aisée possible, le courant de la venue des nouvelles énergies de l'Ère du Verseau.
Nous allons pour cela bien nous ancrer à la Mère-Terre et nous ouvrir au Père-Ciel afin de recevoir toutes les vibrations utiles pour accompagner en toute sérénité et en toute Conscience le devenir actuel et accueillir le nouvel état d'ÊTRE qui nous est accessible en ces temps magnifiques, nouvel état d'ÊTRE nous permettant de guider et d'accompagner tous ceux et celles qui le souhaiteront.

Processus proposé

Je m'installe confortablement
Je prends 2 à 3 respirations calmes et profondes
Si j'ai des pensées (et il est heureux que j'en ai. En effet mon cerveau est une machine électrique toujours branchée. Le débrancher reviendrait à perdre toutes mes facultés, connaissances, mémoire, etc.), je n'y prête pas attention, je les laisse aller
comme si j'étais devant un film qui ne m'intéresse pas
Je porte toute mon attention à ma sphère de Lumière présente en moi
Je l'imagine, la visualise ou la ressens s'intensifier et remplir de ses rayons le concon, l'œuf, qui m'enveloppe
Alors, dans ce état de calme, de bien-être, j'imagine, je visualise ou je ressens 2 cordons le Lumière argentée qui, depuis la plante de mes pieds, descendent dans la terre, de plus en plus profond, jusqu'à atteindre le centre de la Mère-Terre
Alors, du centre de la Mère-Terre, remonte par ces cordons une belle énergie argentée qui pénètre en mon corps et vient illuminer chacune des cellules de mes orteils
puis de mes pieds
de mes mollets
de mes jambes
de mes hanches et de tout mon système reproducteur
de mon système digestif
de mon buste
de mon cou et de mes épaules
de mes bras, de mes mains et de mes doigts jusqu'au bout de mes ongles
et de ma tête
Cette énergie argentée remplit maintenant tout mon corps et y circule librement
Puis elle remplit maintenant tout le cocon, l'œuf, qui m'enveloppe

Puis, sachant que cette énergie argentée continue de m'alimenter, je porte toute mon attention au sommet de ma tête, au chakra couronne, et j'imagine, je visualise ou je ressens un cordon de Lumière dorée qui monte vers le Soleil, le Père-Ciel, le Grand-Esprit, le Grand Soleil Central (ou autre, quel que soit le nom que je donne, je choisis ce qui me va) et se relie à Lui
Alors, du Soleil, du Père-Ciel, du Grand-Esprit, du Grand Soleil Central, descend par ce cordon une magnifique énergie dorée qui pénètre en mon corps et illumine petit à petit chaque cellule de mon corps, de ma tête
mon cou
mes épaules
mes bras, et mes mains et mes doigts jusqu'au bout de mes ongles
mon buste et tous mes organes
mes hanches et tout mon système reproducteur
mes jambes et mes mollets
mes chevilles et mes pieds jusqu'au bout de mes orteils
Cette énergie dorée remplit tout mon corps et y circule librement
Puis elle remplit maintenant tout le cocon, l'œuf, qui m'enveloppe

J'imagine, je visualise ou je ressens ces 2 énergies, argentée et dorée, circulant en moi, unies dans une même spirale, énergisant et informant chacune de mes cellules et mon ADN
Je m'abandonne et j'accueille
J'accueille en silence
MERCI, MERCI, MERCI

*********

Je vous laisse expérimenter cette connexion, ce rassemblement et cette intensification de vos énergies pendant cette période de fêtes.

Je n'écrirai pas de billet pendant les fêtes de Noël et du Nouvel An.
Mais nous nous retrouverons très bientôt, début janvier 2017.

Je vous souhaite un MERVEILLEUX NOËL et un BEAU NOUVEL AN

Catherine

Rassembler ses énergies

Rassembler ses énergies   12-12-2016

Bonjour à chacun et à chacune,

Aujourd'hui et durant cette semaine, je vous propose de rassembles en Conscience vos énergies et ceci d'une façon très simple.

Mais tout d'abord posons-nous la question du pourquoi veiller à ce que nous soyons bien dans nos énergies et uniquement dans les nôtres, et faire ainsi en sorte que nous ressemblions à un cocon de Lumière.

N'avez-vous jamais remarqué combien nous sommes souvent sensibles aux états d'âme des autres, de notre environnement ?
Nous rencontrons un(e) ami(e) dans une grande tristesse et nous voici tristes également.
Nous assistons à une réunion, en réel ou à la télévision, durant laquelle des revendications et des colères s'expriment, et nous voici également revendiquant ou nous mettant en colère.
Nous entrons dans une église où a lieu un enterrement et nous voici mélancoliques, pleurant même parfois, bien que n'étant pas concernés directement.
Si vous vous remémorez certains de ces moments que vous avez vécus, vous en constaterez la véracité.

Comment et pourquoi cela se produit-il ?
C'est très simple.
Lorsque nous ne sommes pas rassemblés dans cet
œuf de Lumière que nous devrions être et dont le centre est notre Source (voir le précédent texte Se connecter à sa Source), nous perdons notre source d'énergie individuelle et unique, aussi devons-nous aller chercher cette énergie chez les autres, en nous connectant à eux et ainsi à leurs énergies du moment mais en même temps nous «ingérons» leurs émotions.
Nous ressemblons alors à une pieuvre (c'est la meilleure image que j'imagine) dont les tentacules s'étirent vers les autres.
Ce faisant, nous ouvrons des brêches, des passages entre nos tentacules, où les autres peuvent, eux-aussi, venir s'introduire et chercher de l'énergie tout en y déversant la leur.
Cette énergie est remplie de leurs émotions et nous voici tout mélangés, remplis de nos émotions et des leurs, imbriquées.

Qui sommes-nous alors ? Où se trouve cet Être Unique que nous devrions être, rempli de son énergie cosmique ?

Voici pourquoi il est important de se rassembler, tout en étant connecté à notre Source, afin d'Être Qui Nous Sommes vraiment et non un amalgame de tout ce qui nous entoure.

Notons d'ailleurs que c'est dans cet état d'Être, UN avec notre Source, que nous pouvons le mieux accompagner quelqu'un dans le besoin.
Je précise ceci afin de vous montrer que se rassembler dans nos énergies n'est pas un geste égoïste, bien au contraire.
Pleurer avec quelqu'un qui pleure ne l'a jamais empêché de continuer à pleurer et ne résoud donc rien. Mais, si nous sommes dans nos énergies et centrés en nous, avec notre Source, alors nous trouvons les gestes et/ou les mots adéquats pouvant lui apporter un réconfort.

Voici maintenant une façon de se rassembler que j'ai expérimentée et transmise depuis bien longtemps et que je continue à utiliser. Elle a le mérite d'être simple.

Ici encore, je vais maintenant parler au JE afin que le cerveau, ou ego mental, ne soit pas sollicité par une traduction de VOUS en JE.

Processus :

Je me mets debout
Je visualise ma sphère de Lumière, ma Source, au centre de mon torse, (voir Se connecter à sa Source) et je la remercie et me remercie de notre unité
J'imagine, je visualise ou je ressens mes énergies autour de moi comme des tentacules se projetant vers l'extérieur, ou comme des morceaux de cape voletant anarchiquement autour de moi
Alors, d'un geste ample de mes bras, je les ramasse et les colle à mon corps
Je fais ce geste en arrière, sur les côtés, en avant, tout en imaginant, visualisant ou ressentant que ces tentacules ou ces morceaux de cape viennent reformer un grand œuf autour de moi, du haut jusqu'en bas.
Je fais autant de fois ce geste de rassemblement que j'en ressens la nécessité

Jusqu'à ce que je m'imagine, me visualise ou me ressente dans mon œuf de Lumière, rassemblé dans MES énergies
E je dis MERCI, MERCI, MERCI...

 

Je conseille de faire ce rassemblement physiquement, c'est à dire, faire les gestes physiquement, les premières fois, afin de vous y habituer et surtout d'en ressentir les résultats.
En effet, par la suite, si vous êtes avec diverses personnes et que vous vous sentez dispersés, éparpillés, ayant fait ce rassemblement physiquement d'assez nombreuses fois, il vous suffira de le penser, de vous imaginer ou vous visualiser le faisant, pour qu'il se réalise.

Alors, exercez-vous, rassemblez vos énergies le plus souvent possible, ne soyez pas avare de ces gestes, vous découvrirez que c'est dans cet état d'Être que vous êtes le plus utile à vous-même et aux autres.

Se rassembler dans ses énergies est une belle preuve d'Amour envers soi et envers les autres.

Je vous souhaite de belles expériences.

À la semaine prochaine,

Catherine