LUMIÈRE et Lumière non révélée

LUMIÈRE et Lumière non révélée   10-04-2017

Bonjour à chacun et à chacune,

Lumière non révélée, je préfère dire ceci plutôt que Ombre.
L'Ombre n'est pour moi, en effet, que de la Lumière non encore révélée.
Ce qui signifie alors que tout est LUMIÈRE, eh oui, révélée ou non révélée.
N'est-ce pas une belle façon, en prononçant toujours ce mot, LUMIÈRE, quel que soit l'adjectif que nous lui joignons, de nous connecter à la LUMIÈRE, tout simplement et, ainsi, de nous unir de plus en plus consciemment à l'Être de LUMIÈRE Que Nous Sommes.

C'est ainsi que je le ressens.

Nous nous sommes incarnés pour faire l'expérience de cette Lumière non révélée, cachée, afin de la révéler en nous au fil de notre existence terrestre et d'illuminer cette Lumière non révélée qui, alors, se révèle. Comme si nous tournions alors simplement un interrupteur.
Mais, qu'est-ce qui va permettre ce mouvement d'interrupteur et pourquoi alors la LUMIÈRE va-t-elle forcément se révéler en nous,
Dit autrement : qu'est-ce qui fait que nous tournons l'interrupteur et que la LUMIÈRE prend le pas sur la umière non révélée (Ombre).

Pour expliquer ceci, je vais prendre un exemple simple.
Supposons deux pièces accolées entre lesquelles le mur est sans ouverture aucune.
La première pièce n'a aucune ouverture, il y fait noir, sombre, nous ne voyons rien.
La deuxième n'a que des ouvertures sur les trois côtés non mitoyens avec la première. Elle est remplie de LUMIÈRE.

Lorsque nous nous incarnons, nous nous trouvons dans la première pièce, noire, sombre.
Elle est remplie de notre inné (ce que nous avons à notre naissance) et se remplit peu à peu de nos comportements acquis dans le ventre de notre mère et durant notre enfance. Comparons ces comportements innés et acquis à des meubles qui remplissent la pièce noire, sombre.
Lorsque nous nous déplaçons dans cette pièce, nous nous heurtons aux meubles, nous trébuchons, tombons, nous relevons, et ainsi de suite tant que nous ne faisons pas d'efforts pour nous souvenir des endroits où se trouvent les meubles afin de les éviter et de nous déplacer sans trop de heurts.
Lorsque nous nous souvenons des endroits occupés par les meubles et que nous nous déplaçons avec vigilance pour les éviter, cela correspond à prendre Conscience d'un de nos comportements (un meuble) et à éviter de le reproduire (l'éviter) pour ne plus en souffrir.
À chaque prise de Conscience que nous faisons, c'est comme si nous percions un petit trou dans le mur séparant les deux pièces.
Que se passe-t-il alors ?
Est-ce l'obscurité, l'Ombre, qui envahit la pièce lumineuse ou la LUMIÈRE qui entre dans la pièce sombre ?
Nous connaissons tous la réponse. C'est la LUMIÈRE qui entre dans la pièce sombre et y apporte un peu de clarté (c'est cela que j'appelais précédemment tourner l'interrupteur). Et nous commençons à mieux discerner les meubles et à moins souffrir de chutes si nous sommes vigilants.
Voilà ce qui nous permet de dire que la LUMIÈRE l'emporte toujours sur l'Ombre (la Lumière non révélée), mais je préfère dire, c'est moins guerrier, que, à chaque prise de Conscience de nos comportements, c'est un peu de Lumière non révélée qui se révèle et se transforme alors en LUMIÈRE.
Et plus nous faisons de prises de Conscience (plus nous faisons de trous dans le mur séparant les deux pièces), plus la Lumière non révélée (Ombre) se révèle et s'illumine pour devenir pure LUMIÈRE.

La pièce sombre, c'est nous, incarnés, et notre ego, et la pièce lumineuse est notre Source, la LUMIÈRE Que Nous Sommes, la parcelle du Grand Tout...
Alors nous comprenons l'intérêt d'être le plus souvent possible connectés à notre Source car elle nous aide à faire nos prises de Conscience et dons à nous transformer et devenir, chaque jour davantage, UN avec Elle.

Pour faire le lien avec le billet «Atomes et Lumière», chaque prise de Conscience atténue le «smog» qui ralentit la vitesse de nos électrons autour de leur noyau, et participe ainsi à leur rotation plus rapide qui nous permet de nous élever en vibration et devenir de plus en plus LUMIÈRE.

Ce qui est réconfortant ici, c'est que la LUMIÈRE EST et demeure. Il n'y a que la Lumière non révélée qui se transforme si nous faisons les efforts de vigilance, d'accueil et d'acceptation de nos comportements Ombre (Lumière non révélée).
Si nous retombons dans nos comportements Ombre, la LUMIÈRE alors, à un moment ou à un autre, nous «flashera» la prise de Conscience que nous avions eu et nous aurons alors à choisir entre maintenir l'interrupteur allumé ou le tourner momentanément. Mais, même si nous «bouchons» le trou fait dans le mur, que nous ne voulons plus voir un fonctionnement particulier, nous aurons eu la leçon, aurons fait une prise de Conscience, et à tout moment, il suffira de nous brancher à notre Source, en toute humilité, et de lui présenter, avec sincérité, ce comportement subsistant pour que la LUMIÈRE se révèle de nouveau.

Pour devenir LUMIÈRE, il suffit de vigilance, d'accueil, d'acceptation, d'humilité et d'honnêteté vis à vis de nous-même, et la connexion à notre Source est notre plus belle aide.
La LUMIÈRE est en nous, ne la cherchons pas à l'extérieur.
Avec l'extérieur, nous faisons les expériences qui nous permettent de prendre Conacience de notre Ombre (Lumière non révélée) et de la transmuter en LUMIÈRE PURE.

Belles découvertes à chacun et à chacune.

 

Belle journée ou soirée

Catherine


 

 
Commentaires (1)

1. Lise Bouchard 14/04/2017

Bonjour ma belle Catherine, j'ai toujours beaucoup de plaisir à lire tes billets. J'espère qu'il y en aura encore bien d'autres. Je profite de l'occasion pour te souhaiter de Joyeuses Pâques et de profiter de cette belle lumière qui nous revient. Bisous à toi et à bientôt. Lise

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau